La revanche des bananiers
English-Français
អត្ថបទពាណិជ្ជកម្ម
La revanche des bananiers
02, Dec 2019 , 10:04 am        
រូបភាព
Phnom Penh : Alors que le gouvernement prépare un sous-décret pour bannir les objets en plastique à usage unique – sacs, vaisselle, pailles – n’entendez-vous pas dans les campagnes la franche rigolade des bananiers ?
 
Et n’entendez-vous pas toute la nature qui, avec eux, rit sans retenue.
 
Ça rigole dans les bosquets de bambou, ça s’esclaffe dans les mares de lotus tandis que les palmiers chatouillent les nuages en se tordant de rire et que du fin fond des forêts suinte un ricanement moqueur.
 
Il faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’elle s’amuse, la nature, avec tout ce que ce bipède à tête pensante lui fait manger et respirer tous les jours : des gaz toxiques, des pesticides, des herbicides, des métaux lourds, des déchets nucléaires, des OGM, etc. 


 
Et puis du plastique, des kilos de plastique, des tonnes de plastique, des millions de tonnes de plastiques de toutes les couleurs, de toutes les formes, de toutes les consistances, durs, mous, collants.
 
Ecœurants, étouffants, indigestes.  Mortels.
 
Il fut un temps pas si lointain où, au Cambodge, en guise d’emballage, de récipient ou d’ustensile de cuisine, l’homme se tournait vers la nature, lui empruntait quelques feuilles de bananier, une tige de bambou ou noix de coco pour en faire sa vaisselle avant de les rejeter dans les rizières où tout était recyclé.
 
Et puis les temps modernes sont venus. Les temps chimiques. Les temps plastiques. 
 
Au diable feuilles de bananiers, tiges de bambou et noix de coco. 
 
Je plastique, tu plastiques, il plastique, nous plastiquons, vous plastiquez, ils plastiquent. 
 
N’importe quand, n’importe où pour n’importe quoi.
 
Jusqu’à la nausée, l’asphyxie.
 
Jusqu’à ce que la Nature n’en puisse plus et, surtout, que l’homme n’en puisse plus lui-même.
 
Car l’homme pense d’abord à lui. Toujours.
 
Alors arrive le sous-décret qui sous-décrète le bannissement des plastiques à usage unique.
 
La Nature respire.
 
Et dans les campagnes, bananiers, bambous et cocotiers savourent leur revanche.
 
Ne les entendez-vous pas rire de nous?
 

Tag:
 Confirel
© រក្សាសិទ្ធិដោយ thmeythmey.com