L’émergence de l’individu au Cambodge ?
English-Français
ជាតិ
L’émergence de l’individu au Cambodge ?
16, Apr 2020 , 12:29 pm        
រូបភាព
Les recherches de la linguiste Suppya NUT dernièrement publiées dans le livre L’Image de la famille dans les littératures modernes d’Asie du Sud-Est* montrent que jusqu’à la déstructuration sociale provoquée par les Khmers rouges la famille dictait à ses membres leur destiné. En comparant avec l’époque actuelle, cette universitaire qui compte déjà plusieurs ouvrages à son actif**, remarque que le schéma qu’elle a constaté dans la littérature d’avant Pol Pot n’est plus valable dans une société à la culture plus citadine. La proportion de Cambodgiens vivant en zone urbaine va croissant tandis que la jeunesse subit de plus en plus les influences conjuguées du modernisme et de la mondialisation.

 
Extrait de l’article écrit par Mme S. NUT intitulé Point de salut hors de la famille :
 
Quelle provocation lorsque l’amour est mis sur un piédestal et dédaigne la famille. Le besoin de l'absolu, ce sentiment purement individuel d'une certaine jeunesse ne peut qu'entrer en conflit avec le sentiment collectif d'entraide familiale et d'abnégation individuelle au service de la famille. Cette individualité proclamée est exprimée avec passion par Kunthea qui se moque de tous les liens familiaux: « on peut abandonner les objets les plus précieux au monde comme on peut abandonner son pays, sa famille, ses amis, ses parents, ses enfants, son conjoint, et même sacrifier sa vie afin de ne pas être séparés. L'amour prend un sens immense, bien que les syllabes prononcées ne soient que deux » (Mon cœur a trouvé son maître).
 
Veuillez visionner l’entretien de notre journaliste Yan en visioconférence avec Mme Suppya NUT en France :

 


© រក្សាសិទ្ធិដោយ thmeythmey.com